04/06/2004

Au revers des talus...

« Mais ça et là, au revers des talus, dans les champs, tout à coup un coquelicot né de la chaleur de l’été, hôte de ses herbes touffues et de son ombre lumineuse, dressait sur le cordon de sa mince tige verte sa fleur éclatante et simple comme un seul vaste pétale rouge. » 

 

             Marcel Proust, Jean Santeuil




20:42 Écrit par Cri | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

j'offre celui-ci http://mosava.canalblog.com/albums/mes_collages/m-pour_vous.jpg

Écrit par : Mosava | 09/05/2007

Les commentaires sont fermés.